Layaz : une importante fortification dans le pays de Vaud

Site : www.dillum.ch


Le site de Layaz est aussi décrit dans le nouveau livre de l'auteur :

Burgen rund um Bern (Châteaux autours de Berne)


Cf. un article sur les formes de coquille dans des plans de villes anciennes:

Muschel, seashell, conchylium


Layaz (Goumoëns-le-Jux VD) : plan d’ensemble

Plan : auteur : 2020


Layaz : détail du rempart

Photo : auteur : 5.6.2015


Description

Layaz est un important retranchement au nord-ouest d’Echallens, près du hameau de Goumoëns-le-Jux, aujourd’hui dans la commune de Goumoëns.

La fortification forme un éperon surplombant la vallée du côté droit de la rivière Talent.

Un important rempart formant un angle obtus barre le terrain à l’est et protège ainsi un plateau mesurant approximativement  165 mètres sur 95. La surface  étant de presque un hectare.

La levée de terre bien conservée a encore une hauteur de deux à trois mètres vers l’intérieur.

La différence de hauteur entre le fond du fossé et le haut du rempart atteint 7 mètres à certains endroits.

Le fossé est clairement visible, surtout dans la partie nord.

La longueur totale du rempart est de 135 mètres, voire 60 mètres au nord et 75 mètres au sud de l’angle.

On mesure un azimut de 340° nord-ouest côté nord et d’environ 205° sud-ouest côté sud du talus.

Il n’y a pas de trace d’une porte d’entrée côté est.

 La percée dans le rempart sud date des temps modernes.

L’accès ancien au plateau était vraisemblablement à l’ouest depuis le fond de la vallée.

Une deuxième motte près du site

À 100 mètres au nord-est de Layaz on voit une motte oblongue d’un autre château de terre, située entre la vallée du Talent à l’ouest et un ruisseau vers l’est.

Un plateau rectangulaire devant l’ancien fossé sert aujourd’hui de passage à la route moderne.

Un autre plateau s'aperçoit quelques mètres plus bas.

Enfin le site continue par une crête devenant toujours plus étroite vers la vallée.

La suite ressemble étrangement à la trompe d’un éléphant. 

Cette motte était probablement un avant-poste du retranchement de Layaz.

La tradition parle d’une tour disparue sur cette petite fortification.

Layaz : un ancien site épiscopal ?

Dans l’armoirie de l’ancienne commune de Goumoëns-le-Jux figuraient des coquilles.

Le site de Layaz avait donc probablement une relation avec une ville papale ou épiscopale, par exemple Avenches (Aventicum) ou Nîmes (Nemausus).

On constate que le plateau de la fortification ressemble effectivement à une coquille.

Une monnaie romaine de Nîmes (dupondius) trouvée sur le plateau de Layaz soutient cette hypothèse.

Non seulement la coquille, mais également l’éléphant étaient des symboles éminents de l'ancien christianisme.

Comme d’autres retranchements importants (Ravenel près de Suchy, Vieux Châtel de Lucens) ce site est peu connu et n’a jamais été analysé à fond.

 Layaz mériterait une étude approfondie.